Interview — 2 Min Lecture

« Je m’inspire du monde qui nous entoure »

Interview — 2 Min Lecture

« Je m’inspire du monde qui nous entoure »

 Il y a mille et une manière de traiter la photographie, Claire Dattas a ressenti, il y a déjà quelques années qu’elle ferait bruisser ses images en les superposant. Un travail délicat et puissant, brut et onirique : rencontre ! 

Comment avez-vous commencé la photographie ? 

Mon père passionné de photo et d’appareils photos m’a permis d’en découvrir la magie. Ensuite je m’y suis mise toute seule, lorsque j’étais à la faculté puis j’ai eu la grande chance de rencontrer un professeur passionné lors de ma Maîtrise Image et Son à l’Université Marseille-Aix.

Quel a été votre déclic ?

Peut-être les voyages et l’envie de créer sur une seule image ce que je ressentais sur place.

Vous traitez souvent des paysages urbains, pourquoi ?

J’aime l’architecture, le bruit des villes, le mixage, le mouvement,…

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Je pars de longues heures en reportage et je m’imprègne des lieux, des couleurs, des bruits, des mouvements… et je recompose en fonction de tout ce que mes sens ont capté durant ces instants en immersion. Je m’inspire du monde qui nous entoure.

Quel est votre artiste préféré ? Pourquoi ?

Chagall pour sa folie, ses couleurs, son thème, ses surprises dans l’image…

Quand vous travaillez vos photos est-ce que vous écoutez de la musique ? Si oui, laquelle ? 

Paolo Conte, Feist, Camille, M, Agnes Obel, Ayo, Patrice, Bob Marley, Ella Fitzgerald, Amstrong, Coldplay, Jordi Sarvall, Francis Cabrel …la liste peut être très longue… alors j’arrête là…

Si vous deviez garder une seule de vos œuvres, laquelle serait-ce ? Pourquoi ?

Le SUMO, c’est une de mes oeuvres les plus abouties, je ne peux rien y ajouter ni extraire, je ne m’en lasse pas.

Get updates about our next exhibitions

We will process the personal data you have supplied in accordance with our privacy policy.